Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Médias & Entrepreneuriat

Le communiqué de presse mort ? pas encore !!!

22 Février 2014 , Rédigé par Valérie Bauer-Eubriet Publié dans #DES PISTES POUR VOS RP, #SUR LA COM EN GENERAL

Coca-Cola prévoit de réduire le nombre de communiqués diffusés de moitié puis de les supprimer complètement d'ici 2015, Amazon innove en lançant le communiqué-tweet et ça y est : certains experts annoncent la mort du communiqué... Alors quoi, les attaché(e)s de presse n'ont plus qu'à pointer au chômage ? Hop hop pas si vite !!!

Tant qu'il y aura un marché...

Les journalistes se plaignent de recevoir trop de communiqués, c'est vrai (100 à 200 par jour pour les journalistes interrogés dans le cadre de notre ouvrage), mais ce n'est pas contre le communiqué en tant que tel qu'ils sont remontés... ils le sont contre les pratiques de mauvais ciblages des expéditeurs.

Utilisé à bon escient, rédigé dans les règles de l'art et envoyé aux bonnes personnes, le communiqué est apprécié des journalistes. Une étude publiée en 2008 par des chercheurs anglais révèle que près de la moitié des infos relayées dans les médias proviennent des communiqués de presse.

Alors certes, le chiffre date un peu... mais dans le contexte actuel, il y a fort à parier que cette tendance a de beaux jours devant elle. Entre l'accélération du rythme de production de l'information auxquels sont tenus les journalistes + la nécessité d'écrire/produire pour toujours plus de supports + les réductions d'effectifs dans le secteur => les journalistes courent plus que jamais après le temps.

Moralité : ils ne rechignent pas à s'inspirer d'un communiqué bien fait.

Certains sites ont bâti leur modèle sur le copier/coller

Et oui, tous les journaux ou sites internet n'ont pas les moyens ni les ambitions des grandes rédactions comme Le Monde, Les Echos ou le Figaro ! De nombreux sites et parfois certains journaux/magazines ont massivement recours au copier/coller de communiqués. Certains ont le mérite d'afficher clairement la couleur ("envoyez-nous vos communiqués, articles, contributions..."), mais d'autres, moins honnêtes, vont jusqu'à mettre le nom d'un pseudo journaliste en signature du copier/coller du communiqué :-(

Les communiqués ne sont pas prêts de disparaître tant qu'il y aura une demande, ce qui est bien le cas actuellement.

Le communiqué est mort vive le communiqué enrichi ?

Certains considèrent le communiqué traditionnel (simple document word envoyé par mail) comme une antiquité et ne jurent que par le communiqué enrichi, avec lien url renvoyant vers des compléments d'info, images, videos, boutons de partage sur les réseaux sociaux... De même, le bon vieil espace presse traditionnel serait en voie de disparition au profit de véritables newsrooms... Qu'en est-il vraiment ?

Les relations presse se modernisent, le communiqué aussi, c'est indéniable. Mais pas au point de considérer les outils traditionnels comme de vieux dinosaures !

Une étude de PR News et PR Newswire menée en 2013 montre que 8.6% seulement des professionnels interrogés intègrent systématiquement des éléments multimédia dans leurs communiqués (et 22.6% souvent). Ils prévoient par contre une augmentation du recours à ces éléments dans les prochaines années.

A ce jour, cette pratique n'est donc pas si rependue que ça ! Pas de quoi complexer si vous ne vous y êtes pas encore mis. Ceci dit, intégrer un petit lien URL par ci ou par là n'est pas bien compliqué... alors pourquoi ne pas se convertir ?

CONCLUSION : non, le communiqué n'est pas mort et le communiqué de presse enrichi ne l'a pas encore remplacé, même s'il gagne du terrain.

Les attaché(e)s de presse ont donc de quoi faire...

Enfin, tant qu'il y aura des journalistes... mais ça, c'est un autre débat :-(

Partager cet article

Commenter cet article

Vincent @affacturage 24/02/2014 12:06

C'est vrai que tous les métiers se modernisent aujourd'hui et ce dans chaque domaine et entité de l'entreprise que cela soit au niveau des factures , de la communication ou des supports de ventes. L'essentiel c'est d'en être conscient et d'agir avant de réagir en ayant l'air surpris.