Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Médias & Entrepreneuriat

Faire appel à une agence de RP, c'est cher ?

13 Décembre 2013 , Rédigé par Valérie Bauer-Eubriet Publié dans #LES PROS DE LA COM, #DES PISTES POUR VOS RP

Faire appel à une agence de RP, c'est cher ?

Beaucoup de petites boîtes hésitent à s'adresser aux agences de Relations Presse, craignant le budget que cela implique.

Et pourtant...

Pour une action ponctuelle ou une mission de conseil, les prix sont relativement abordables. Quelques exemples et surtout quelques tuyaux pour limiter les frais...

Avant de rentrer dans le vif du sujet, commençons par rappeler l'un des principes fondamentaux de la profession : les agences ne sont pas payées aux résultats. C'est inscrit dans le code de Lisbonne qui définit les obligations de la profession. Mieux vaut se méfier des agences qui prennent des libertés avec cette règle (et sans doute d'autres règles).

Sur quelles bases sont-elles payées ?

Les honoraires sont calculés en fonction du nombre de collaborateurs mobilisés, de leur niveau (consultant junior, senior, directeur de clientèle…) et du temps passé pour réaliser la mission. Les prix sont donc très variables.

Thierry Wellhoff, président de SYNTEC Conseil en Relations Publics et président de l'agence Wellcom

Difficile de dire le prix moyen d'un communiqué de presse. L'addition dépendra notamment de la complexité du sujet. Il faut par ailleurs avoir en tête que l'intervention de l'agence va au-delà de la rédaction du communiqué :

  • elle définit avec vous la/les cibles, et propose une stratégie, un angle etc.
  • constitue le fichier de journalistes adapté à la nature de votre annonce,
  • se charge de l'envoi et du suivi (relances téléphoniques, gestion des demandes...)
  • réalise un bilan de l'action lorsque celle-ci est terminée...

Jusqu'à 2 000 euros pour un communiqué

Le Synap (Syndicat National des Attachés de Presse) a effectué une enquête auprès d'une centaine d'attachés de presse afin de connaître la fourchette de prix de leur agence pour un certain nombre d'actions.

Résultat :

  • Pour un communiqué, il vous en coûtera entre 900 à 2 000 euros,
  • Pour un dossier de presse, la facture montera à 1 700 voire 3 000 euros,
  • Quant aux conférences de presse, réservées aux annonces qui ont le plus de potentiel médiatique, comptez 3 000 à 12 000 euros.

A noter cependant : il s'agit des tarifs pratiqués par les petites agences (près de 70% de l'échantillon interrogé comptant de 0 à 10 salariés).

Les agences peuvent vous proposer 3 modalités différentes de facturation pour ces actions. Elles peuvent vous demander de payer un forfait correspondant à un certain nombre d’actions - c'est la pratique la plus répandue selon l'enquête du Synap -. Vous pouvez également être facturé par action, ou enfin au temps passé.

Quelques astuces pour limiter les frais

Selon la même enquête du Synap, la taille de l'agence a un impact sur l'addition (pour 25% des agences interrogées). Si vous avez un petit budget, mieux vaut donc vous adresser prioritairement aux petites structures, voire à un(e) freelance.

Il existe des écarts de prix qui peuvent être significatifs entre les agences basées à Paris et celles qui sont en province.

Thierry Wellhoff

Autre astuce : les agences en provinces peuvent être une bonne alternative car les loyers et les salaires y sont moins élevés.

36% des agences adaptent leurs tarifs à la taille des entreprises clientes. Moralité : petites boîtes, essayez de négocier !

Vous craignez de ne pas avoir un budget suffisant ? "Vous pouvez faire appel à une agence pour une mission de conseil uniquement " conseille Thierry Wellhoff. A charge pour vous de mettre ensuite en œuvre la stratégie qui aura été décidée.

Périmètre d'intervention de l'agence limité = budget maîtrisé !

Chasse aux sources d'économie : oui, mais agences qui bradent les prix : que nenni ! N'oubliez pas que les agences sont payées au temps passé. Si le communiqué n'est pas cher, il n'y a pas de secret : c'est qu'il y aura peu de suivi et de relances derrière.

Enfin, un tuyau qui vaut de l'or et ne coûte rien pour ceux qui n'ont pas du tout de budget à consacrer aux RP : vous pouvez toujours miser sur le système D, en faisant par exemple appel aux étudiants en communication (lire l'article à ce sujet).

Ces conseils sont issus de l'ouvrage "Médiatiser sa boîte", ed. Ellipses.

A noter : Dans un article sur l'externalisation des relations presse publié en février 2014 dans le Nouvel Economiste publié en février , la rédaction évoque une "fourchette moyenne qui tourne plutôt entre 70 000 et 150 000 euros annuels". Rassurez-vous : il s'agit d'un montant réservé aux grandes entreprises avec un certain volume de communiqués, et qui demandent donc une mobilisation importante en continu. On est donc bien loin des montants habituels pratiqués pour les TPE/PME qui ont des besoins plus modestes.

Partager cet article

Commenter cet article

Valérie Bauer-Eubriet 25/09/2014 13:50

Certaines acceptent, d'autres pas. Et si le communiqué n'est pas repris par la presse, l'agence pourra tjrs dire que c'est à cause du communiqué :-( Donc j'aurai tendance à déconseiller.
Par contre, certains prestataires (24presse, Instant RP, RP direct...) proposent de relire votre communiqué pr vous conseiller l. C'est eux qui préparent le fichier et se chargent de l'envoi et ils vous font un rapport avec le taux d'ouverture. On en parle page 83 ds notre livre :-)

helene 25/09/2014 12:59

Peut-on demander à une agence RP de s'occuper uniquement d'envoyer les communiqués, de faire les relances et les résultats. C'est à dire que l'on se charge en interne de faire le dossier de presse ou communiqué.

Jean @cartouche discount 17/12/2013 11:48

Sachant qu'en plus à priori les RP sont un investissement pour augmenter la notoriété et donc les ventes , il faut relativiser en calculant ce que cela peut apporter par rapport au prix payé , et tout dépend également sur quel sujet on veut communiquer.