Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Médias & Entrepreneuriat

L'abécédaire du buzz dans les médias [la suite. Enfin !!]

21 Août 2015 , Rédigé par Valérie Bauer-Eubriet Publié dans #DES PISTES POUR VOS RP, #SUR LA COM EN GENERAL

L'abécédaire du buzz dans les médias [la suite. Enfin !!]

[Article complété] Faire parler de soi dans les médias, ce peut être fastoche la première fois : la chance sourit aux débutants et les journalistes sont avides de nouvelles success story. Mais les choses se corsent lorsqu'il s'agit de rester dans la lumière sur la durée. Toutes les entreprises ne signent pas des partenariats à tour de bras, n'inventent pas de produit révolutionnaire tous les mois etc.

Pas toujours facile de trouver l'inspiration quand on a la tête dans le guidon... Pour vous donner des pistes, voici l'inventaire de quelques moyens/prétextes permettant de briller sous les feux de la rampes sans se ruiner.

Actualité :

Avoir une actu (une vraie) ou surfer sur l'actu des autres (loi, annonce, salon professionnel, événement...), c'est encore le meilleur moyen de faire parler de soi. Mais attention, toute micro-actu émaillant le quotidien d'une boîte (déménagement, 21ème version du site internet...) ne constitue pas nécessairement une info digne de ce nom !! Pour savoir ce qui intéresse les journalistes, demandez vous ce qui est susceptible d'intéresser (VRAIMENT) ses lecteurs.

Appels à témoins

Merci la technologie !! En suivant les journalistes sur les réseaux sociaux ou via des sites spécialisés (Help a reporter out, Profnet ou ResponseSource qui a une version française...), surveillez les appels à témoins de journalistes sur les articles en préparation. Plus d'infos ici.

Blog :

Au-delà de parler de vos produits ou services, peut-être avez-vous des choses à dire sur votre secteur ? Un avocat peut par exemple lancer un blog sur la jurisprudence dans son domaine, un libraire peut évoquer ses coups de cœur littéraires, une agence de pub peut décrypter les campagnes publicitaires en vue... Un journaliste qui fait une recherche sur ces sujets via internet pourra ainsi vous identifier comme interlocuteur potentiel sur ces sujets (et pas seulement pour parler de votre boîte !).

Boutique éphémère :

Comme Coca, Nutella, Bic, Le Slip Français...

Pour les entreprises qui à l'origine n'ont pas de boutique, avoir pignon sur rue permet de gagner en visibilité, d'attirer la curiosité des passants et de renforcer ses liens avec les clients. C'est par ailleurs un excellent prétexte pour communiquer et se rappeler au bon souvenir des journalistes.

Co-branding :

C'est un procédé très utilisé notamment par les grandes marques du secteur de l'habillement : Monoprix et les baskets Veja, Uniqlo et sa collection Inès de la Fressange, H&M avec sa collaboration à venir avec Balmain...

Les entreprises établies peuvent avoir intérêt à se renouveler et à se donner un petit coup de jeune en collaborant avec de jeunes marques plus confidentielles qui débutent. N'hésitez pas à tenter votre chance !

Collaboratif :

C'est à la mode : faire appel au public pour choisir une mascotte, un slogan, la couleur de son prochain produit... c'est un prétexte pour communiquer, mais aussi, et surtout, un moyen de donner voix au chapitre et donc de faire "vivre" sa communauté.

Exemple : la chaîne de Burgers Wendy's, très connue aux Etats-Unis, a eu l'idée d'un clip un peu particulier dont les paroles sont basées sur des tweets d'internautes (résultat ici).

Collection capsule :

Surfant sur le principe de l'éphémère, lancer une collection capsule (vêtements, accessoires, high tech...) est un moyen de créer l’événement puisque les produits sont dispos pour un laps de temps limité. Le consommateur doit se dépêcher s'il veut acquérir le produit convoité.

Les collections capsules sont souvent issues de collaboration entre 2 marques (cf co-branding).

Concours :

Comme la course en escarpins de Sarenza, la chasse aux trésors de Faguo Shoes... Vous pouvez les organiser vous-même ou les sous-traiter à des agences spécialisées si vous disposez d'un certain budget.

Autre type de concours à ne pas négliger pour gagner en visibilité : les challenges pour créateurs d'entreprise. Organisés par des réseaux d'accompagnement, de grandes entreprises (comme la Fnac) voire des médias, il en existe une flopée. Voir ici. Les vainqueurs ont tout à gagner en termes de visibilité.

Liste des concours organisés par les médias à découvrir dans notre ouvrage, page 134.

Détournement :

(ou newsjacking). Le principe : s'inspirer d'actus très médiatiques pour les détourner et valoriser ses services/produits. Idéal pour créer le buzz sur les réseaux sociaux. Exemples :

  • Sixt (location de voitures) et ses affiches "M. le Président, la prochaine fois, évitez le scooter. Sixt loue des voitures à vitres teintées" (affaire Hollande/Gayet),
  • Les affiches des 3 Suisses : "j'avoue, moi aussi j'ai un compte aux 3 Suisses" (affaire Cahuzac),
  • La campagne du Slip Français au moment des présidentielles ("Le changement de slip, c'est maintenant").

Mais gare aux détournements de mauvais goût qui ne manqueront pas de se solder par un bad buzz !! On ne peut pas plaisanter de tout...

Édition limitée :

Comme Oréo pour ses 100 ans et plein d'autres marques de l'agro-alimentaire, mais également la déco, l'automobile, les accessoires... Même principe que la collection capsule*.

Égérie :

Les marques de cosmétiques font souvent appel aux stars pour incarner leur produit... parce qu'elles le valent bien ! Certaines petites marques ont adapté le principe à leur budget.

La Redoute s'est par exemple illustrée lors d'un Festival de Cannes où une jeune actrice, Barbara Probst, a monté les marches vêtue d'une robe du vépéciste qui n'a pas manqué d'attirer l'attention... notamment des médias (article du Figaro du 23/05/2014), et de faire bondir les ventes.

Enquête :

C'est un moyen de communiquer très utilisé, notamment par les grosses boîtes, mais accessible également aux plus petites, qui peuvent miser sur le "fait-maison". Il vous faudra choisir un sujet lié à vos expertises et susceptible d'intéresser les médias. Pensez aux éventuelles questions à même de "faire le buzz".

Vous pouvez faire appel à un institut de sondage ou, pour limiter les frais, construire votre propre questionnaire via Google Drive, et le diffuser sur les réseaux sociaux, dans votre newsletter, voire via des mails personnalisés à vos contacts privilégiés afin de vous assurer d'un certain nombre de répondants.

Envoi de produits :

Pour faire parler de ses produits phare, Seb envoie régulièrement quelques exemplaires en cadeaux à des leaders d'opinion triés sur le volet. Résultat : un tweet élogieux de la célèbre présentatrice Oprah Winfrey vantant les mérites d'une friteuse. Et surtout : la progression de l'action du groupe en bourse !

Tout le monde n'a pas le budget pour rincer les "influenceurs", mais un petit échantillon par ci ou un envoi de produit par là pour un(e) journaliste qui souhaite tester le produit... c'est l'usage.

Etudiants :

Communiquer n'est pas votre métier. Rien d'étonnant donc à ce que vous soyez parfois à court d'idée. Pour vous aider, vous pouvez faire appel aux étudiants en communication. Chaque année, de nombreux établissements d'enseignement supérieur sont à la recherche de nouvelles entreprises prêtes à jouer le jeu et à soumettre leurs problématiques. Les étudiants redoublent de créativité et pourront donc vous apporter des pistes. Autre avantage : c’est gratuit !

Plus d'infos ici.

Événement :

Créer l'événement permet d'attirer l'attention. Encore faut-il que celui-ci soit ORIGINAL et fasse sens par rapport à l'ADN de votre entreprise. Quelques exemples qui ont fait couler beaucoup d'encre :

  • Etam et son défilé de lingerie faussement improvisé dans les rues de Paris,
  • Michel et Augustin et leur nuit à la Belle Étoile,
  • Adopte Un Mec et son expo/boutique de mecs...

Infographie :

Mieux qu'un long discours, une illustration sous forme d'infographie peut être un précieux outil dans votre communication, y compris auprès de la presse en ligne adepte des articles vite faits bien faits.

Mais pour faire mouche et être relayé sur les réseaux sociaux mieux vaut une infographie qui parle de votre secteur (pas de vous !), avec des sources sérieuses, une mise en page soignée et idéalement quelques commentaires d'analyse.

Quelques exemples :

  • Une enseigne de supermarché ou une association qui a une action dans ce domaine peut imaginer une infographie sur le gâchis,
  • Une entreprise d'aide à domicile peut concevoir une infographie sur le temps passé en tâches ménagères...

Innovation :

Pas besoin d'inventer un produit révolutionnaire pour décrocher un article dans le journal local ou la presse spécialisée ! ça peut tout aussi bien être une innovation en matière de gestion du personnel, de recrutement, d'organisation du travail, de process, de communication...

Ouverture :

Ouverture de magasins, d'une filiale à l'étranger... sont toujours propices à la diffusion de communiqué.

Personal branding :

Pour vendre, un patron doit aussi savoir "se vendre", faire son auto-promo en somme ! Montrer qu'il il est exemplaire, à la pointe de l'expertise, impliqué dans son secteur... Voir ici.

Réseauter :

Tout au long de votre parcours de création, vous avez sans doute eu affaire à plusieurs interlocuteurs qui vous ont aidé : profs si vous êtes jeunes diplômés, réseaux d'accompagnement, associations... N'hésitez pas à les tenir informés de l'avancée de votre projet. Ils sont régulièrement en contact avec des journalistes susceptibles de les solliciter pour des portraits d'entrepreneurs et penseront ainsi plus facilement à vous !

Et s'ils pensent à vous, pensez à leur faire un feed-back pour leur dire comment s'est passée l'interview. Ainsi rassurés, ils ne manqueront pas de vous recontacter si l'occasion se présente.

Saisonnalité :

C'est une loi des médias : chaque saison a ses marronniers ! Les terrasses des restaurants qui se remplissent au premier soleil, l'activité des boutiques pendant les soldes, les activités ludiques pour occuper les enfants en vacances, les parents qui font les achats de rentrée... Ces marronniers constituent des opportunités pour communiquer si vous pouvez établir un lien avec votre activité.

A condition de bien s'y prendre en amont... L'idéal est donc de préparer un calendrier avec les différents temps forts sur lesquels vous avez matière à communiquer pour les anticiper.

Tribunes ou billets d'experts :

Face à l’impératif de produire toujours plus de contenu avec moins de journalistes et moins de ressources, de nombreux sites ont trouvé la parade en développant des espaces d’expression pour experts. Le principe ? Des articles écrits par des contributeurs extérieurs, spécialistes dans leurs domaine. Pourquoi pas vous ??? Reste à dénicher les sites pertinents pour vous et qui ont ce type de rubrique.

Pour + d'infos : j'en parle dans cet article qui vous donnera par ailleurs un aperçu de ce qu'est un billet d'expert.

Partager cet article

Commenter cet article

mickaelg 03/02/2016 14:40

très bon article et très intéressant. Bonne journée

en savoir plus 05/12/2014 08:56

J'aime bien votre site internet , merci et bravo ! continuez comme ça !

Je me permet de mettre un lien vers mon site , n'hésitez pas à venir !

A trés bientot