Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Médias & Entrepreneuriat

Communiqués de presse : Haro sur les infos erronées

22 Juin 2014 , Rédigé par Valérie Bauer-Eubriet Publié dans #DES PISTES POUR VOS RP

Mieux vaut être sûr de ses infos avant de les communiquer à la presse. L'entreprise DNA Brands vient de l'apprendre à ses dépens. Le site PRNews se fait l'écho de sa mésaventure...

Communiqués de presse : Haro sur les infos erronées

Episode 1 :

Le 9 juin dernier, fière d'annoncer un accord commercial avec Trenton Coca-Cola, l'entreprise DNA Brands diffuse un communiqué de presse. Le Président de DNA, Eric Fowler, s'y félicite de cet accord, hip hip hip houra ! Le communiqué cite également Chuck Jones, "Président de Trenton Coca-Cola".

L'info est aussitôt reprise massivement par les médias (c'est l'effet Coca) : voir ici ou ici ou encore ici. Dans les heures qui suivent l'annonce, les actions de DNA montent en flèche (+500%).

Mais bien mal acquis ne profite jamais... et le truc, c'est que DNA Brands n'a pas d'accord avec Coca :-( Et que Chuck Jones n'est pas le président de Trenton Coca-Cola. Oups...

Episode 2 :

Le 10 juin, l'entreprise diffuse donc un autre communiqué pour démentir l'information de la veille. Le communiqué évoque "un malentendu entre les 2 entreprises". Eric Fowler y fait amende honorable : "Il apparaît que dans ce cas je me suis trompé". Il assure par ailleurs que l'entreprise a mis en place des procédures internes pour s'assurer de la véracité des infos qu'elle diffusera à l'avenir. Mais le mal est fait et la crédibilité de l'entreprise gravement entachée...

Episode 3 :

Jugé responsable de cette grossière erreur de communication (il aurait mal interprété une conversation téléphonique avec un représentant de Trenton Coca-Cola), il est finalement contraint de démissionner.

Un 3ème communiqué diffusé le 12 juin annonce le nom de son successeur par intérim, lequel assure que "l’événement malheureux du 9 juin" n'a pas été motivé par le profit.

Quelques précautions à prendre avant la diffusion d'un communiqué de presse :

  • Ne pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Autrement dit, ne pas confondre vitesse et précipitation ;
  • Établir un circuit de validation à respecter à chaque annonce, avec idéalement au moins 2 personnes (car 2 précautions valent mieux qu'une) ;
  • Faire valider le communiqué par l'entreprise partenaire s'il s'agit d'un partenariat. Mieux vaut d'ailleurs s'assurer en amont que cette entreprise est ok sur le principe d'une communication et se mettre d'accord sur les modalités (qui communique ? une entreprise ou les 2 ? quand ? auprès de quelles cibles ?...) ;
  • Différer la diffusion du communiqué tant que les informations n'ont pas été vérifiées.

Partager cet article

Commenter cet article

Guy @management de transition 26/06/2014 13:42

C'est une règle de base que de faire valider un communiqué de presse si l'on mentionne une autre entreprise qu'elle soit cliente ou partenaire. C'est meme très bizarre que cela se soit passé auprès d'une si grande entreprise.