Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Médias & Entrepreneuriat

[ENQUETE Younomie] 5 trucs à savoir sur les journalistes

15 Avril 2014 , Rédigé par Valérie Bauer-Eubriet Publié dans #LES COULISSES DES MEDIAS

L'Argus de la presse publie les résultats d'une étude en ligne réalisée (par son pôle Younomie) l'été dernier auprès de journalistes. Au menu : leur façon de travailler, leur perception du travail des attaché(e)s de presse et l'évolution de leur métier. 678 journalistes ont répondu.

L'occasion de confirmer quelques intuitions sur la profession...

1. Le communiqué en bonne place dans les sources d'infos des journalistes.

[ENQUETE Younomie] 5 trucs à savoir sur les journalistes

Lorsqu'on interroge les journalistes sur les ressources utiles/importantes à leurs yeux, les réseaux relationnels arrivent en tête, 66% d'entre eux le jugeant "assez utiles" voire "indispensables".

Le bon vieux communiqué de presse (CP) et son cousin germain le dossier de presse (DP) sont quant à eux deuz (49%) sur l'échelle d'indispensabilité* (mouais, ce mot à l'air d'exister...).

Les autres médias arrivent en 3ème position (47%). C'est ce que le sociologue Erik Neveu appelle la "vigilance croisée des concurrents" (= on se surveille), à l'origine de la "circulation circulaire de l'information" chère à Bourdieu (= on se copie un peu, beaucoup, passionnément...).

Quant à ceux qui disent les relations presse à l'agonie, détrônées par le community management, on se calme !

Les réseaux sociaux sont pour l'instant en bas de tableau, avec les salles de presse :-( Les attachés de presse ne vont donc pas pointer au chômage de si tôt ... Ouf !

2. Les journalistes toujours à l'affût des exclus.

La bonne vieille tactique consistant à proposer, avant toute diffusion, l'information à un journaliste donné pour qu'il ait l'exclusivité sur le sujet (ou disons plutôt l'avant première), fait toujours recette puisque 40% des journalistes interrogés déclarent privilégier "le côté inédit et original de l'information" (page 24 de l'étude).

3. Relations journalistes/attachés de presse : halte aux préjugés !

[ENQUETE Younomie] 5 trucs à savoir sur les journalistes

Même si certains chercheurs en info-com se plaisent à jeter de l'huile sur le feu, l'enquête confirme qu'il n'y a pas de quoi fouetter un grumpy cat (pour ceux qui ne connaissent pas, je vous laisse regarder sur internet :-) Non, la relation journalistes/attachés de presse n'est pas si difficile que ça.

10% des journalistes sondés reconnaissent le rôle fondamental des attachés de presse et leur valeur ajoutée en termes de contenu, et 65% trouvent en eux/elles une source d'information utile et parfois efficace. Oui parfois :-) Moralité : circulez, y a rien à voir...

4. De la liberté sur la forme (et encore), moins sur le fond.

[ENQUETE Younomie] 5 trucs à savoir sur les journalistes

C'est les journalistes qui le disent !

Ou plutôt l'enquête... :-)

Les journalistes estiment que c'est au niveau de l'écriture et du style qu'ils sont le plus libres, ainsi que dans le choix des détails (arguments, explications...) à mettre en avant.

Leur marge de manoeuvre semble en revanche bien plus relative quant à la place accordée à l'info ou les éléments qui l'accompagnent (témoignages, icono, vidéo...)

Moralité :

rien ne sert de rouspéter après un journaliste lorsqu'on estime que son info n'a pas fait l'objet d'un traitement suffisamment important. Il n'a pas toutes les cartes en mains. Sans compter qu'on n'est jamais à l'abri d'un crash d'avion, d'une fusillade dans une université américaine ou d'une attaque de bijoutier qui nous vole la vedette... Quel dur métier !

5. Même pas peur des blogs ! Rien à faire du buzz !

Autres enseignements de l'étude : 1/4 seulement des journalistes considère que le développement de blogs exerce une concurrence sur le journalisme et 3% seulement se disent sensibles à "l'effet buzz". Les journalistes de Public, Voici et Closer n'ont donc pas répondu massivement au questionnaire...

Les résultats complets de l'enquête réalisée par l'Argus de la Presse, c'est ici :

Partager cet article

Commenter cet article